Martine Desjardins : Méduse : roman : Éditions Alto : 2020

La quatrième de couverture de ce roman est exemplaire en ce qu’elle dit tout ce qu’il faut savoir au sujet de ce roman, avant de l’avoir lu et même après. Cette synthèse est excellente. Dans ses trois premiers paragraphes, elle présente les trois actes du roman; puis dans le quatrième et dernier, elle esquisse leLire la suite « Martine Desjardins : Méduse : roman : Éditions Alto : 2020 »

Nancy R. Lange : Traduire les lieux/Origines : Poèmes et récits : Photographies de Robert Etcheverry : Les Éditions de La Grenouillère : 2021

Voici un beau livre. Par sa manière ainsi que sa matière. Sa beauté tient autant au propos de l’autrice qu’au soin apporté par l’éditeur à sa grande qualité matérielle. Nous avons affaire ici à une œuvre toute simple dont l’envergure est néanmoins de taille. Sa simplicité tient à un ensemble de points dont le moindreLire la suite « Nancy R. Lange : Traduire les lieux/Origines : Poèmes et récits : Photographies de Robert Etcheverry : Les Éditions de La Grenouillère : 2021 »

Catherine Mavrikakis : L’absente de tous bouquets : Récit de non-fiction : Éditions Héliotrope : 2020

Je désirais prendre un certain répit, découvrir autre chose que les nouveaux recueils de nos poètes d’ici, surtout lire gratuitement, sans songer à ce que j’appelle mes petites études. Ce serait une lecture de vacances. Congé de devoir. J’entendais me reposer. En librairie, j’ai vu ce livre de Catherine Mavrikakis. La voix de cette écrivaineLire la suite « Catherine Mavrikakis : L’absente de tous bouquets : Récit de non-fiction : Éditions Héliotrope : 2020 »

Nane Couzier : Commencements : Poésie : Éditions du Passage : 2016

Commencements est un livre de questions. Son tout premier poème est précédé justement de l’énoncé suivant : « où commence la question ». En l’absence de point d’interrogation, ces mots se lisent aussi un peu à la manière des intitulés dont l’usage était autrefois répandu dans les romans, mais pas uniquement, référant alors au sujet traité dans leLire la suite « Nane Couzier : Commencements : Poésie : Éditions du Passage : 2016 »

Michel Leclerc : Une brûlante inquiétude : Poésie : Éditions du Noroît : 2020

Tout lecteur de poèmes en conviendra, la variété en matière de poésie est étonnante. S’agissant de poètes qui ont véritablement trouvé leur voix, c’est le cas chez Leclerc, il semblerait que chacun, tout naturellement, je veux dire en vertu de son propre cheminement, soit enfin parvenu à un certain degré de singularité. Ainsi y a-t-ilLire la suite « Michel Leclerc : Une brûlante inquiétude : Poésie : Éditions du Noroît : 2020 »

Andréane Frenette-Vallières : Sestrales : Éditions du Noroît : 2021

C’est là une simple analogie. Andréane Frenette-Vallières est une artiste de l’image. Elle travaille à l’Office national du film. Dans un petit studio, elle écrit de la poésie sur écran d’épingles. Ses doigts de fée animent des espaces, y parsèment des arbres, dessinent des fleurs nordiques, font voler dans le ciel immense des oiseaux deLire la suite « Andréane Frenette-Vallières : Sestrales : Éditions du Noroît : 2021 »

Roger Caillois : Approches de la poésie : Bibliothèque des sciences humaines : Éditions Gallimard : 1978

Pour une large part, dans ses deux premiers tiers à tout le moins, Approches de la poésie semble manifester un éloignement, l’auteur y faire un pas de côté, voire de recul. Ce fort volume, imposant par sa rigueur intellectuelle, à première vue consiste en un rejet de la poésie. L’auteur, j’allais employer le mot deLire la suite « Roger Caillois : Approches de la poésie : Bibliothèque des sciences humaines : Éditions Gallimard : 1978 »

Robert Melançon : Questions et propositions sur la poésie : essai : Éditions du Noroît : 2014

Peut-on lire distraitement un texte de Robert Melançon ? Je ne le crois pas. La distraction, souvent faite de nonchalance ou d’indifférence, avec un ouvrage de cet écrivain me paraît impossible. Lire Melançon sans vraiment le lire me semble tout à fait inconcevable. Alors que de nombreux écrits se délitent sous nos yeux, ceux deLire la suite « Robert Melançon : Questions et propositions sur la poésie : essai : Éditions du Noroît : 2014 »

M. K. Blais : Ornithologie : Poésie : Le Quartanier : 2020

Au plan matériel, la conception des ouvrages produits par le Quartanier me paraît remarquable. J’admire la facture visuelle des livres qu’on y publie, la sobriété de leur couverture, quasi invariable, le soin apporté à leur mise en pages. Un livre du Quartanier est un beau livre, tel que physiquement nous les apprécions. La dimension deLire la suite « M. K. Blais : Ornithologie : Poésie : Le Quartanier : 2020 »

Mario Pelletier : Chants de nuit pour un jour à venir : Poésie : Écrits des Forges : 2020

Un recueil de poèmes ne se lit pas en diagonale. Comme souvent l’on parcourt distraitement le journal.  Un poème se lit sans se livrer toujours immédiatement. Le poème est une personne. Qui le juge rapidement sur sa mine commet parfois une regrettable erreur. Les apparences peuvent s’avérer trompeuses. Il convient de lire un poème jusqu’àLire la suite « Mario Pelletier : Chants de nuit pour un jour à venir : Poésie : Écrits des Forges : 2020 »