Mario Pelletier : La pierre de Satan : Roman : Les heures bleues : 2021

Voici un roman volumineux, imposant par le nombre de pages, il en compte plus de quatre cent soixante-sept. Plus qu’imposant, il est ambitieux, d’une architecture de cathédrale. Tout y est minutieusement mis en place, intelligemment concerté. C’est dire que l’auteur ne l’a pas écrit à la hâte, en improvisant, en confiant la trame de sonLire la suite « Mario Pelletier : La pierre de Satan : Roman : Les heures bleues : 2021 »

Paul Chanel Malenfant : Chambres d’échos : poésie : Noroît : 2021

Il y a quelqu’un, véritablement quelqu’un qui parle dans les poèmes de Paul Chanel Malenfant. La voix toujours claire du poète nous fait percevoir sa présence. Nous comprenons aisément ce qu’il dit. Le raffinement discret de sa parole repose sur un verbe épuré, dont toute afféterie est absente. Une telle qualité ne repose jamais surLire la suite « Paul Chanel Malenfant : Chambres d’échos : poésie : Noroît : 2021 »

Denise Desautels : Disparaître : Poésie : Poèmes écrits autour de 11 œuvres de Sylvie Cotton : Éditions le Noroît : 2021

Un si bel objet ne tombe pas du ciel. De pareils poèmes ne s’improvisent pas. Tout un cours les charrie, avec en amont des expériences de lectures et d’écritures, avec également et surtout de la vie, ce qui s’appelle aimer, rire, jouir, souffrir, rêver. Vivre nous confronte à de la mort. En présence ou dansLire la suite « Denise Desautels : Disparaître : Poésie : Poèmes écrits autour de 11 œuvres de Sylvie Cotton : Éditions le Noroît : 2021 »

Marc Arseneau : Le fantôme de Madeleine : Poésie : Écrits des Forges : 2021

Quelqu’un prend la peine de nous écrire un mot. Assurément, il y met du sien. Parce que dans tout recueil de poésie ou presque quelqu’un s’adresse véritablement à nous, il me semble que la parole poétique mérite certains égards. Il entre sans doute une part de naïveté dans un tel sentiment, mais la présence réelleLire la suite « Marc Arseneau : Le fantôme de Madeleine : Poésie : Écrits des Forges : 2021 »

Antoine Boisclair : Un poème au milieu du bruit : Essai : Éditions du Noroît : 2021

Je ne crois pas souffrir du symptôme de l’enthousiasme aigu. Pourtant il faut bien l’admettre, l’on nous donne fréquemment dans le domaine de la littérature québécoise de bonnes raisons de nous réjouir. J’ai lu dans les dernières années de magnifiques ouvrages de poésie. Comment ne pas songer au Bien commun de Marcel Labine, à l’OrnithologieLire la suite « Antoine Boisclair : Un poème au milieu du bruit : Essai : Éditions du Noroît : 2021 »

France Cayouette : Doublure du monde : Poésie : Œuvres visuelles de Nadia Aït-Saïd : Éditions du Noroît : 2021

L’écriture de France Cayouette est silencieuse. Ses poèmes s’écrivent au milieu du bruit. Il convient de les lire silencieusement. Je les lirai ainsi en prenant appui sur deux ouvrages récemment parus au Noroît. Le premier est un recueil d’essais. Antoine Boisclair en est l’auteur. Il est intitulé Un poème dans le bruit et a pourLire la suite « France Cayouette : Doublure du monde : Poésie : Œuvres visuelles de Nadia Aït-Saïd : Éditions du Noroît : 2021 »

Daniel Guénette : L’École des Chiens : Récit : Triptyque : 2015

AVERTISSEMENT   Ceci n’est pas un commentaire comme il m’arrive d’en faire paraître habituellement dans ces pages. Je l’ai rédigé, il y a quelques années, afin d’éclairer un ami lecteur qui me faisait part de ses observations. Je le reprends ici malgré son aspect brouillon. Quelques lecteurs et lectrices ayant récemment découvert L’École des chiens,Lire la suite « Daniel Guénette : L’École des Chiens : Récit : Triptyque : 2015 »

Rachel Leclerc : La chambre des saisons : Poésie : Les Éditions du Noroît : 2021

Certains ouvrages de poésie sont ainsi faits, on y voit à l’œuvre une telle plénitude qu’on hésite à écrire quoi que ce soit à leur sujet. Ils n’appellent pas le commentaire, en tout cas ne nécessitent aucun éclairage extérieur. Une intense lumière les habite. Il suffit de les lire pour en être illuminé à sonLire la suite « Rachel Leclerc : La chambre des saisons : Poésie : Les Éditions du Noroît : 2021 »

Jean-François Beauchemin : La source et le roseau : récit : Éditions Druide : 2021

Habituellement je trouve les mots qui conviennent pour souligner les mérites d’un ouvrage. Or avec ce récit, j’aurai peine à y parvenir ; je sens que je ne réussirai sans doute pas à dire une excellence qui à ce point saute aux yeux et m’impose, comment dire, un prudent respect. Beauchemin a écrit un récitLire la suite « Jean-François Beauchemin : La source et le roseau : récit : Éditions Druide : 2021 »

Lyne Richard : Prismacolor no 325 : Nouvelles : Lévesque éditeur : 2021

Récemment, après avoir lu et commenté ici même le carnet littéraire de Gaëtan Brulotte, m’est venue l’envie de fréquenter de manière plus assidue le merveilleux monde de la nouvelle. Tout comme le recueil de Lyne Richard, l’ouvrage de Brulotte intitulé Nulle part qu’en haut désir est publié chez Lévesque éditeur. Ce carnet nous permet deLire la suite « Lyne Richard : Prismacolor no 325 : Nouvelles : Lévesque éditeur : 2021 »