Jacques Brault : Agonie : Récit : Éditions du Sentier : 1984 : (Boréal Compact : 1993)

Mourir comme les alouettes altérées Agonie Mourir comme les alouettes altérées/sur le mirage//Ou comme la caille/passée la mer/dans les premiers buissons/parce qu’elle n’a plus désir/de voler//Mais non pas vivre de plaintes/comme un chardonneret aveugle Ungaretti est l’auteur de ce poème dont les neuf vers fournissent les intitulés des neuf courts chapitres composant le récit deLire la suite « Jacques Brault : Agonie : Récit : Éditions du Sentier : 1984 : (Boréal Compact : 1993) »

Fernand Ouellette : Présence du large : Poésie : Éditions de l’Hexagone : 2008

Ce n’est pas sans réticence que je propose le commentaire qu’on lira ci-dessous. Il rend insuffisamment justice à l’œuvre. Pour ainsi dire, il n’en parle presque pas. Alors que je me sens si proche de la poésie de Ouellette, plutôt que d’examiner de près la matière de Présence du large, à laquelle je suis fortLire la suite « Fernand Ouellette : Présence du large : Poésie : Éditions de l’Hexagone : 2008 »

Paul Chamberland : Le dire vrai du poème : Essai : Éditions du Noroît : Collection Chemins de traverse : 2019

Ce fut une brève rencontre.   On connaît Chamberland avant même de l’avoir rencontré : autant dire qu’on ne le connaît pas. Certes, je savais qui était ce poète. J’avais lu çà et là quelques-uns de ses poèmes, la plupart en revues ou dans des anthologies, et ceux surtout du célèbre L’Afficheur hurle. Au filLire la suite « Paul Chamberland : Le dire vrai du poème : Essai : Éditions du Noroît : Collection Chemins de traverse : 2019 »

Robert Giroux : Le monde est fou : Récit : Triptyque : 2019

Longtemps, il a été professeur de lettres modernes à l’Université Sherbrooke. Il ne l’est plus. Avec le succès que l’on sait, il a dirigé les Éditions Triptyque pendant plus de quatre décennies. Il a récemment passé le flambeau à une nouvelle équipe. Un passé professionnel impressionnant est désormais derrière lui. Il a pris sa retraiteLire la suite « Robert Giroux : Le monde est fou : Récit : Triptyque : 2019 »

Pierre Nepveu : La dureté des matières et de l’eau : Poésie : Éditions du Noroît : 2015

Le Noroît annonçait récemment la parution d’un nouveau recueil de Pierre Nepveu. En attendant d’en prendre connaissance, je propose ici ce que j’écrivais au sujet de « La dureté… ». On a perdu de vue cette recension lorsque Triptyque et la revue Mœbius sont passés au groupe Nota Bene. Il n’est jamais trop tard pourLire la suite « Pierre Nepveu : La dureté des matières et de l’eau : Poésie : Éditions du Noroît : 2015 »

Louis-Jean Thibault : Le cœur prend lentement mesure du soleil : Poésie : Éditions du Noroît : 2017

Si, ainsi que l’écrivait Breton, « la poésie se fait dans un lit comme l’amour », on peut sans doute se permettre d’en lire là où bon nous semble, en emportant avec soi, par exemple, un recueil même dans les gradins d’une piscine municipale.Ce jour-là, je venais de recevoir par la poste, une enveloppe contenantLire la suite « Louis-Jean Thibault : Le cœur prend lentement mesure du soleil : Poésie : Éditions du Noroît : 2017 »

Pierre Nepveu : L’espace caressé par ta voix : Poésie : Éditions du Noroît : 2019

Hugo écrit les vers suivants : Jeanne parle ; elle dit des choses qu’elle ignore ;Elle envoie à la mer qui gronde, au bois sonore,À la nuée, aux fleurs, aux nids, au firmament,À l’immense nature un doux gazouillement,Tout un discours, profond peut-être, qu’elle achèvePar un sourire où flotte une âme, où tremble un rêve,Murmure indistinct,Lire la suite « Pierre Nepveu : L’espace caressé par ta voix : Poésie : Éditions du Noroît : 2019 »

Paul Chanel Malenfant :Il n’y a plus d’après : Poésie : Éditions Le Noroît : 2019

Il n’y a plus d’après de Paul Chanel Malenfant se présente comme un tombeau. C’est un tombeau qui se referme ou plutôt s’ouvre sur la vie de deux amants. La mort de l’un entraîne la mort de l’autre qui malgré tout lui survit. En hommage, en « devoir de mémoire », le poète rassemble lesLire la suite « Paul Chanel Malenfant :Il n’y a plus d’après : Poésie : Éditions Le Noroît : 2019 »

Jonathan Charette : Ravissement à perpétuité : Poésie : Éditions du Noroît : 2018

Le propre de la poésie résiderait entre autres dans sa faculté d’étonnement. Double étonnement, celui du poète posant un nouveau regard sur le monde, celui du lecteur découvrant le monde à travers la vision du poète et, bien entendu, le redécouvrant dans ce qu’il donne à entendre, c’est-à-dire sa parole même, étrangère et familière àLire la suite « Jonathan Charette : Ravissement à perpétuité : Poésie : Éditions du Noroît : 2018 »

Yves Laroche : Fulgurites ou l’effet haïku : Poésie : Éditions du Noroît : 2014

Il avait fallu à Yves Laroche qui décidément ne laisse rien au hasard, mais qui sait merveilleusement en tirer profit, beaucoup de minutie pour agencer et recoller avec autant d’intelligence des petits bouts de papier, en un lent travail dont a résulté son tout premier recueil. L’alcool des jours et des feuilles relevait du tourLire la suite « Yves Laroche : Fulgurites ou l’effet haïku : Poésie : Éditions du Noroît : 2014 »