Michel Pleau : Une auberge où personne ne s’arrête : Poésie : Écrits des forges : 2022 : 82 pages

Pour le double exergue de son plus récent recueil, l’auteur emprunte quelques mots à Nicole Gagné, une écrivaine à qui il rendait hommage dans le numéro 159 de la revue Nuit blanche. « Nicole Gagné était ma meilleure amie. Elle menait une existence discrète, mais profondément engagée en poésie. Elle meurt en 2017, à la suiteLire la suite « Michel Pleau : Une auberge où personne ne s’arrête : Poésie : Écrits des forges : 2022 : 82 pages »

Jean-Sébastien Huot : Demeures : Poésie, collages et tableaux : Les Éditions Mains libres : 2022 : 96 pages

Un vent de fraîcheur. Un peu de printemps. Comment dire autrement ? Sortons-nous un jour définitivement de l’enfance ? Y demeurons-nous longtemps encore comme si, dans ces maisons que peint l’artiste, le poète se plaisait à longuement séjourner, malgré des inconforts, malgré des douleurs premières, et qui perdurent ? Comme si là seul, en cesLire la suite « Jean-Sébastien Huot : Demeures : Poésie, collages et tableaux : Les Éditions Mains libres : 2022 : 96 pages »

Claudine Bertrand : Au milieu de la pénombre : Poésie : Les Éditions de l’Hexagone : 2022 : 64 pages

Ouvrage crépusculaire, ce recueil s’ouvre sur un exergue empruntant à Bernard Noël : « Tu caches une ombre sous ta langue / le silence chante dans les flammes ». Cette citation révèle une part d’occultation, de dissimulation. Ce « tu », chez le poète, on ne sait trop à qui il réfère. Transposé dans l’œuvre de Claudine Bertrand, le voiciLire la suite « Claudine Bertrand : Au milieu de la pénombre : Poésie : Les Éditions de l’Hexagone : 2022 : 64 pages »

Carole David : Le programme double de la femme tuée : Poésie : Les Herbes rouges : 2022 : 104 pages

Plus un ouvrage est complexe, plus il convient de l’aborder avec simplicité. D’écrire à son sujet, un peu comme si l’on adressait une lettre à un ami ou, pourquoi pas, à son auteur lui-même, ici à son autrice. On écrirait, par exemple : « Bonjour, madame David, je viens de lire votre recueil. C’est là, me semble-t-il,Lire la suite « Carole David : Le programme double de la femme tuée : Poésie : Les Herbes rouges : 2022 : 104 pages »

Louis Cornellier : Parmi les grands suivi de Petit homme : Poésie : Éditions de l’Hexagone : 2022 : 78 pages

Les lecteurs du journal Le Devoir connaissent Louis Cornellier. Ils lisent ses chroniques le samedi matin en prenant leur petit-déjeuner. Ce sont des chroniques qui portent sur des essais. L’auteur y parle de littérature, de philosophie et donc, forcément, de la société et du monde dans lequel nous vivons. Pour ma part, c’est toujours avecLire la suite « Louis Cornellier : Parmi les grands suivi de Petit homme : Poésie : Éditions de l’Hexagone : 2022 : 78 pages »

Pierre Ouellet : Outre : Poésie : les éditions du passage : 2022 : 172 pages

Dans l’avant-propos, simplement intitulé « Outre ? », avec un point d’interrogation, le poète précise les différentes significations du mot. Il rend compte également de la nature de son projet, de ses intentions, de la nécessité plutôt qui l’a conduit à écrire son poème. Je dis poème au singulier, car un recueil de Ouellet, et tout particulièrementLire la suite « Pierre Ouellet : Outre : Poésie : les éditions du passage : 2022 : 172 pages »

Nora Atalla : La révolte des pierres : Poésie : Les Écrits des Forges : 2022 : 112 pages

Le dernier ouvrage de poésie de Nora Atalla est d’une brûlante actualité. On a l’impression que ses poèmes ont été écrits ce matin tant ils collent de près aux tragiques événements du jour. Événements ayant été précédés par une kyrielle d’autres, tout aussi dévastateurs, ayant eu lieu hier, avant-hier, au siècle dernier; et rien neLire la suite « Nora Atalla : La révolte des pierres : Poésie : Les Écrits des Forges : 2022 : 112 pages »

Danielle Marcotte : Mission : les possibles : Carnet littéraire : Lévesque éditeur : 2022 : 144 pages

Voici un carnet dont la lecture s’avère tout à fait agréable; j’ajouterais instructive, bien que l’intention de son autrice de toute évidence ne soit pas d’apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit. Elle ne joue pas au professeur. Son carnet cependant donne accès au cabinet de travail d’une écrivaine, nous fait pénétrerLire la suite « Danielle Marcotte : Mission : les possibles : Carnet littéraire : Lévesque éditeur : 2022 : 144 pages »

Ada Bessomo : Le monde virait au bleu : Poésie : Éditions Shanaprod : 2021 : 90 pages

Il y a quelque temps déjà, l’on me faisait parvenir ce troisième recueil d’Ada Bessomo. Aux éditions Shanaprod où il est publié, l’on se montrait curieux de savoir ce que pouvait en penser un Québécois. Ada Bessomo est né au Cameroun et il vit actuellement en France. La France est proche du Québec, jusqu’à unLire la suite « Ada Bessomo : Le monde virait au bleu : Poésie : Éditions Shanaprod : 2021 : 90 pages »

Michel Pleau : Le petit bestiaire : Poésie : Illustrations de Lyne Richard : Les Éditions David : 2022 : 72 pages

Le petit bestiaire à la main, je traverse le corridor menant à mon cabinet de travail. Je croise ma compagne, à qui décidément jamais rien n’échappe. Elle me demande ce que j’ai. Je lui réponds que je n’ai rien. Elle trouve que j’ai l’air triste. — Non, non, tout va bien. Évidemment, je mens. MaisLire la suite « Michel Pleau : Le petit bestiaire : Poésie : Illustrations de Lyne Richard : Les Éditions David : 2022 : 72 pages »