Accueil

Bienvenue sur mon nouveau blog Littérature

Michel Pleau : Une auberge où personne ne s’arrête : Poésie : Écrits des forges : 2022 : 82 pages

Pour le double exergue de son plus récent recueil, l’auteur emprunte quelques mots à Nicole Gagné, une écrivaine à qui il rendait hommage dans le numéro 159 de la revue Nuit blanche. « Nicole Gagné était ma meilleure amie. Elle menait une existence discrète, mais profondément engagée en poésie. Elle meurt en 2017, à la suiteLire la suite « Michel Pleau : Une auberge où personne ne s’arrête : Poésie : Écrits des forges : 2022 : 82 pages »

Jean-Sébastien Huot : Demeures : Poésie, collages et tableaux : Les Éditions Mains libres : 2022 : 96 pages

Un vent de fraîcheur. Un peu de printemps. Comment dire autrement ? Sortons-nous un jour définitivement de l’enfance ? Y demeurons-nous longtemps encore comme si, dans ces maisons que peint l’artiste, le poète se plaisait à longuement séjourner, malgré des inconforts, malgré des douleurs premières, et qui perdurent ? Comme si là seul, en cesLire la suite « Jean-Sébastien Huot : Demeures : Poésie, collages et tableaux : Les Éditions Mains libres : 2022 : 96 pages »


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

Bienvenue sur mon nouveau blog Littérature

Claudine Bertrand : Au milieu de la pénombre : Poésie : Les Éditions de l’Hexagone : 2022 : 64 pages

Ouvrage crépusculaire, ce recueil s’ouvre sur un exergue empruntant à Bernard Noël : « Tu caches une ombre sous ta langue / le silence chante dans les flammes ». Cette citation révèle une part d’occultation, de dissimulation. Ce « tu », chez le poète, on ne sait trop à qui il réfère. Transposé dans l’œuvre de Claudine Bertrand, le voiciLire la suite « Claudine Bertrand : Au milieu de la pénombre : Poésie : Les Éditions de l’Hexagone : 2022 : 64 pages »

Carole David : Le programme double de la femme tuée : Poésie : Les Herbes rouges : 2022 : 104 pages

Plus un ouvrage est complexe, plus il convient de l’aborder avec simplicité. D’écrire à son sujet, un peu comme si l’on adressait une lettre à un ami ou, pourquoi pas, à son auteur lui-même, ici à son autrice. On écrirait, par exemple : « Bonjour, madame David, je viens de lire votre recueil. C’est là, me semble-t-il,Lire la suite « Carole David : Le programme double de la femme tuée : Poésie : Les Herbes rouges : 2022 : 104 pages »


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.